8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 23:10

http://www.tsa-esante.fr/article/la-telemedecine-devient-une-realite-en-aquitaine

 

La Télémédecine, une réalité en Aquitaine

Présentation de la plateforme Télémédecine

Retour sur les présentations de la solution de Télémédecine en Aquitaine.

Signé le 17 décembre entre le GCS Télésanté Aquitaine et le consortium formé par Orange et Accelis, l'accord cadre relatif au projet Télémédecine en Aquitaine permet à tout établissement de la région adhérent au GCS de proposer des services de télémédecine à ses patients ou à ses résidents.

La mise en œuvre de ces nouveaux services de Télémédecine s'inscrit dans le cadre des priorités définies par le Plan Régional de Télémédecine (PRT) de l'ARS Aquitaine.
Le déploiement interviendra dans un premier temps autour des trois thématiques suivantes:

  1. Prise en charge de l'AVC dans sa phase aigüe (téléthrombolyse) ;
  2. Téléconsultations en EHPAD,
  3. Téléradiologie en permanence des soins.

Les établissements aquitains ont été tout récemment conviés par l'ARS Aquitaine et Télésanté Aquitaine à une réunion plénière pour leur présenter les différentes modalités et phases de déploiement sur site, cette réunion s'est déclinée en deux volets :

  • 1er volet, le 11 février dans les locaux d'Orange à Pessac, avec les établissements hospitaliers aquitains
  • 2nd volet, le 13 février dans amphithéâtre de l'ENSCPB à Talence, avec une soixantaine d'EHPAD de Gironde.

Séance plénière avec les établissements hospitaliers

Séance plénière avec les EHPAD

La solution, hébergée par la société Orange agréée « HDS » (Hébergement de données de santé, art. R1111-9 à R1111-15 du Code de la Santé Publique) , s'articule autour d'une plate-forme centralisée, accessible en mode service, conçue avec les applicatifs métiers fournis par la société Accelis : télé-dossiers, outils collaboratifs, échange d'imagerie et de conférence vidéos, outils d'administration, etc.
Côté établissement, la plateforme est accessible par l'installation de postes de travail spécifiques dédiés (chariots ou stations de travail, caméras). Ces nouveaux outils serviront les projets médicaux du PRT.

Le projet médical « AVC-Téléthrombolyse » a pour objectif :

  • d’améliorer l’accès d’un plus grand nombre de patients à la thrombolyse en urgence.
  • de favoriser la collaboration et les transferts de compétences entre les équipes afin d'éviter un certain nombre de transferts non justifiés. 

Le projet cible d'une part, les services d'accueil d'urgences (SAU) traitant plus de 30 AVC par an et, d'autre part, les Unités Neuro-Vasculaires (UNV) de proximité, avec possibilité de recours à l'UNV du CHU de Bordeaux en nuit profonde (minuit – 8 heures du matin). Une première phase de déploiement impliquera cinq établissements pilotes (CHU de Bordeaux et CH de Blaye, Libourne, Agen et CHIC de Marmande). La solution sera progressivement généralisée d'ici fin 2015 à l'ensemble des établissements hospitaliers aquitains.


UNV-SAU


Le projet médical « téléconsultations en EHPAD » permet l'organisation de télé-consultations autour de 4 spécialités :

  • les escarres,
  • les plaies chroniques,
  • les soins palliatifs et les décisions éthiques,
  • la psychogériatrie.

Ce projet régional permet un meilleur suivi du parcours de soins des personnes âgées à risque de perte d'autonomie (programme PAERPA du Ministère de la Santé) et se centre autour de la personne âgée résidant en EHPAD, il répond aux enjeux suivants :

  • faciliter l'accès aux soins et améliorer la qualité de prise en charge;
  • repérer les problèmes médicaux afin de limiter les admissions aux urgences
  • adapter la prise en charge à l’évolution des pathologies et du degré de dépendance (polypathologies, gériatrie aiguë…) ;
  • assurer une plus grande médicalisation des résidents des EHPAD ;
  • permettre la téléformation des personnels soignants via le Développement Professionnel Continu (DPC).

Le projet sera accessible dans un première phase à 60 EHPAD de Gironde, dont les établissements issus de l'expérimentation « Plaies & Escarres » menée l'an passé.

Le projet médical « Téléradiologie en permanence des soins » a pour objectif de permettre d'assurer la continuité et l’égalité de l’accès des patients à l’imagerie médicale, même en l'absence de radiologues au sein de l’établissement de prise en charge. Ce projet assure la succession du projet RIHRA (Réseau Inter Hospitalier Régional Aquitaine), lancé en 1996 et désormais vieillissant. Il proposera aux établissements de santé de la région une télé-expertise radiologique sous forme de diagnostic ou d'avis thérapeutique.

Ces trois projets sont d'ores et déjà en cours de déploiement, les premiers audits technico-fonctionnels ayant été menés, notamment au CHU de Bordeaux. Ils suscitent déjà un vif intérêt de la part des nombreuses structures présentes lors de ces deux réunions plénières prouvant une fois de plus l'enthousiasme des acteurs de terrain pour la Télémédecine, faisant de l'Aquitaine une des régions les plus dynamiques dans ce domaine.

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 10:41

 

Maladies cardiaques : la télémédecine démontre son efficacité économique

Par Catherine Ducruet | 17/01 | 06:00
http://www.lesechos.fr/journal20140117/lec2_industrie_et_services/0203245893096-maladies-cardiaques-la-telemedecine-demontre-son-efficacite-economique-643637.php#Xtor=AD-6000

Le suivi à distance permet de diminuer les coûts des soins de 10 %.
Pour que cette approche se banalise, il reste à déterminer la rémunération des médecins et le montant de prise en charge du dispositif.

 

La télécardiologie est la solution d'avenir pour le suivi des patients équipés de pacemakers ou de défibrillateurs pour corriger les anomalies du rythme cardiaque. C'est ce que démontre une étude médico-économique réalisée à la demande des autorités de santé françaises, par le spécialiste de la stimulation cardiaque, Biotronik.

Comment fonctionne le système ? Le stimulateur implanté enregistre et envoie les données de façon automatique à un boîtier transmetteur installé près du lit. Les données sont ensuite transmises via le réseau téléphonique sur un site Internet sécurisé auquel le personnel médical peut accéder. Toute anomalie dans le fonctionnement de l'appareil ou le rythme cardiaque du patient peut ainsi être détectée. Actuellement, 30.000 patients sont ainsi suivis en France. Or, chaque année 80.000 nouveaux stimulateurs sont implantés. D'où une source importante d'économies potentielles.

Des travaux réalisés à l'étranger avaient déjà démontré l'intérêt médical ou économique de cette prise en charge. Mais, c'est la première fois qu'une étude s'intéresse simultanément aux deux aspects dans le cadre du système de prise en charge hexagonal. L'étude Ecost a comparé pendant deux ans le suivi à distance et le suivi classique de 310patients issus de 43 centres hospitaliers français répartis dans deux groupes comparables. Résultat : si le suivi à distance n'a pas eu d'influence sur les dépenses d'hospitalisation, en revanche, il a permis une réduction de 13 à 17 % des coûts ambulatoires (consultations, transports associés) et des coûts liés au défibrillateur lui-même (impact sur la longévité des piles). « Au total, le suivi à distance a permis d'économiser 494 euros par patient et par an, soit 10 % du coût total », explique Laurence Guédon-Moreau, cardiologue au CHU de Lille qui a coordonné l'étude. Et cela avec une meilleure qualité de suivi des patients.

Seul point faible de l'étude : elle n'intègre pas le prix de l'acte médical de télésuivi. Mais pour une raison bien simple. Bien que cet acte ait obtenu sa cotation en 2012, il ne lui a toujours pas été attribué de tarif. Pour l'instant, les patients suivis en France par télécardiologie, dépendent donc de la bonne volonté du personnel médical qui n'est pas rémunéré pour cette activité. Or, il faut quand même rappeler que l'étude Ecost a été conçue selon les desiderata précis des autorités de santé françaises.

Pour l'instant, les industriels eux ne sont pas pénalisés puisque, outre le défibrillateur lui-même pris en charge par l'Assurance-maladie, ils bénéficient pour le reste du dispositif d'un forfait de 1.000 euros par défibrillateur. « Mais il s'agit d'un dispositif temporaire », souligne Laurent Cheminot, directeur général de Biotronik en France. Le montant de la rémunération pérenne est actuellement en discussion sur la base du montant de l'économie réalisée grâce au suivi à distance (494 euros). « Nous espérons aboutir d'ici la fin du premier semestre, estime Laurent Cheminot, qui préside aussi le groupe rythme cardiaque au Snitem, le syndicat professionnel du matériel médical.

Catherine Ducruet
Télécharger le PDF
Installé près du lit, le boîtier transmetteur recueille automatiquement les données envoyées par l\'implant. - Photo Biotronik
Installé près du lit, le boîtier transmetteur recueille automatiquement les données envoyées par l'implant. - Photo Biotronik

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 10:33

http://www.tv-esante.com/actualiteacutes.html

 

 e-Learning en hygiène hospitalière
Photo
Hygiène hospitalière : nouvelles méthodes d'apprentissage (Plateau TV)


Dans un contexte de ressources limitées, de nouvelles formes de formation doivent être explorées afin de toucher le plus grand nombre de professionnels en soins de santé. Ce plateau TV présente le projet de formation à distance en santé du CHU de Québec, en prenant exemple sur le partenariat établi avec les hôpitaux de Marseille et de Castres-Mazamet pour l'adaptation du e-Learning en hygiène hospitalière.

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 23:15

QUOTIDIEN DU MEDECIN

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/sante-publique/une-journee-l-academie-pour-des-propositions

Éducation thérapeurique

Une journée à l’Académie pour des propositions

Archiver    Imprimer  Envoyer par email
 
 

Le 15 janvier prochain, l’Académie nationale de médecine* va présenter de nouvelles recommandations pour le développement de l’éducation thérapeutique (ETP). Celles-ci sont le fruit d’une réflexion menée par un groupe de travail qui a réussi à fédérer l’ensemble des acteurs concernés, en particulier les sociétés savantes jusque-là peu impliquées dans l’ETP. « L’expansion des maladies chroniques a mis en évidence l’impossibilité de concevoir et de mettre en œuvre dans l’avenir une réelle politique de santé publique sans impliquer les patients dans le suivi de leur maladie, et sans donner parallèlement aux médecins la possibilité d’être plus à leur écoute et plus disponibles en termes de temps et de compétence éducative », indique le groupe de travail. L’ETP est une réponse aux nouveaux besoins de la médecine. Or si elle est inscrite dans la loi HPST du 21 juillet 2009, elle est encore peu développée et reste réservée à un petit nombre de patients.

Les propositions qui s’inscrivent dans la cadre de la nouvelle Stratégie nationale de santé, touchent à la fois la formation des professionnels de santé et l’organisation du système de soins, autour d’idées encore mal intégrées comme la chronicité des maladies, l’autonomie du patient, la notion de médecine de la personne. Elles seront présentées lors de la Journée du 15 janvier organisée sous le haut patronage de trois ministres (Affaires sociales et de la Santé, Enseignement supérieur et de la recherche, des Personnes âges et de l’Autonomie).

› Dr L. A.

* Académie nationale de médecine, 16 rue Bonaparte 75006 Paris (14h -17 h 30)

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans éducation thérapeutique
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 17:00
PARIS, 26 décembre 2013 (TICsanté) – La Mutualité Française Côtes-d'Armor va installer des salles de télémédecine dans cinq établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du département. Leur particularité : elles seront ouvertes aux résidents ainsi qu'à la population vivant aux alentours.
Le projet Telehpad a été retenu par l'agence régionale de santé (ARS) Bretagne dans le cadre d'un appel à projet sur la télémédecine lancé cet été (voir dépêche du 13 août). Il s'agissait de soutenir "des projets bien avancés et matures dans leur conception ou dans leur capacité de déploiement et de généralisation", rappelle la Mutualité Française Côtes d'Armor dans un communiqué.

Les Ehpad concernés seront reliés à des établissements hospitaliers généraux et psychiatriques via des salles de téléconsultation. A partir du second trimestre 2014, ils proposeront des soins de second recours (gériatrie, psychiatrie, dermatologie, cardiologie et neurologie) à leurs résidents et à la population locale.

Le département des Côtes-d'Armor manque de spécialistes (64 pour 100.000 habitants, contre 94 en moyenne nationale) alors qu'il est bien pourvu en Ehpad : 120 établissements sont repartis sur le département, dont les trois quarts dans des communes de moins de 5000 habitants.

Cinq Ehpad (un public, un associatif et trois mutualistes) de deux territoires de santé (Lannion-Saint-Brieuc-Guingamp et Dinan-Saint-Malo) sont concernés dans un premier temps par ce dispositif. Ils seront reliés à deux hôpitaux généraux (les CH de Saint-Brieuc et Dinan), deux hôpitaux psychiatriques (les CH Bon-Sauveur de Bégard et Saint-Jean-de-Dieu de Léhon) et un établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR) spécialisé pour les personnes âgées (Les Châtelets, à Ploufragan).

Un an après le début de cette phase pilote, le dispositif sera évalué sur le plan économique et organisationnel en partenariat avec le laboratoire de recherche de l'Ecole centrale de Paris. Un déploiement plus large sera ensuite envisagé à l'échelle départementale puis régionale.

Les Ehpad seront reliés à la plateforme régionale Télésanté Bretagne, portée par le groupement de coopération sanitaire (GCS) E-Santé Bretagne.

Les consultations de télémédecine devraient être financées par le fonds d'investissement régional (Fir), dans le cadre des expérimentations prévues par le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2014. Les expérimentations doivent être mises en oeuvre par les agences régionales de santé (ARS), pour une durée maximale de quatre ans (voir dépêche du 28 octobre 2013). /mb

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 16:56

http://www.journee-telesante.com/images/stories/journee-2011/bandeau-joomla.png - Rendez-vous les 27 et 28 mars 2014 pour la 14ème édition -

Nous vous donnons rendez-vous les jeudi 27 et vendredi 28 mars 2014

près de chez vous, pour TELESANTE 2014 !

 

Grâce à cet événement, depuis 14 ans, un millier de participants multidisciplinaires peuvent s'informer, se rencontrer, partager des expériences, définir de nouvelles pistes de collaboration, et tout cela depuis une ville proche de chez eux, dans leur région ou pays grâce à la visioconférence. Cette année, plus de 25 villes seront organisatrices de l'événement, en France et à l'étranger : Ouvrez un site d'accueil dans votre ville !


salle TELESANTE 2013 Marisol Touraine TELESANTE 2013 Marisol Touraine TELESANTE 2013

ACTU : VOUS POURREZ VOUS INSCRIRE GRATUITEMENT A TELESANTE 2014
AUTOUR DU 20 DECEMBRE 2013 !

NOUVEAU : Découvrez les thèmes de cette 14ième édition !


Carte villes

Villes connectées à l'événement pour TELESANTE 2013

mosaïque TELESANTE 2013

Photos issues de TELESANTE 2013

 

Témoignages de participants et de partenaires des dernières éditions :

« Bravo pour avoir fait venir notre ministre. Quel discours ! »

 

« J’ai beaucoup aimé, j’ai été touché et ému par la qualité, l’humilité et le travail des intervenants. Bravo ! »

 

« BRAVO encore pour cette belle journée, riche en échanges, partage d’expériences. Merci encore. »

 

« [Cet événement]  nous permet d’avoir des contacts, de voir des expériences dont nous pourrions nous inspirer,et de nouer vraiment des partenariats. »

 

« Merci à nouveau : grâce à cette journée, on continue d’alimenter la dynamique territoriale. »

 

« Très intéressant. Format de l’événement pertinent. Richesse contenu + +. Merci ! »

 

« La magie du virtuel nous permet de nous voir tout en étant chacun chez soi. On est très proches les uns des autres [,...] et ça c’est grâce à la magie de la technologie qui nous permet de faire cela,surtout entre trois continents. »

 

« Nous sommes dans un village planétaire. Nous avons pu discuter ou entendre les gens de Cayenne, ceux du Mali, du Québec et ceux du Brésil, comme si nous avions à faire à nos voisins de tous les jours ! » 

 

« C'est une expérience extraordinaire ! Ce que vous faites aujourd'hui, c'est unique au monde ! »



"LA TELESANTE DU PATIENT SUR SON TERRITOIRE" :

Retour sur la dernière édition, du jeudi 28 mars 2013 : Consulter le compte-rendu de TELESANTE 2013 !

Retrouvez le discours de Marisol Touraine !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 16:54

La DATAR publie un guide sur l’expression des besoins en infrastructures haut débit pour la télémédecine

Télémédecine | 06 déc. 2013
La Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (DATAR) a publié un guide d’accompagnement sur l’expression des besoins en infrastructures à haut et très haut débit pour le déploiement des projets de télémédecine. Réalisé en collaboration avec l’ASIP Santé et l’ANAP notamment, le guide vise à expliciter les besoins en matière de télécoms des acteurs de projets de télémédecine : collectivités locales, agences régionales de santé, préfectures de région, CHU…

La réalisation de ce document, confiée au cabinet MARPIJ à la demande de la DATAR, a donc d’abord consisté à analyser des expériences menées dans 8 régions pilotes, puis à confronter les besoins mis en évidence et les obstacles décelés, à l’offre des opérateurs.

En effet, la phase de généralisation de la télémédecine,
souhaitée par le législateur dès la parution du décret télémédecine en 2010, requiert des performances telecom adaptées. Or, des limites sont parfois apparues soit du fait de la qualité des réseaux utilisés qui ne permettaient pas de garantir la qualité requise aux transmissions de bout en bout, soit par la couverture géographique de ces réseaux qui n’était pas assurée là où le besoin de télémédecine était le plus fort, dans les zones rurales notamment.

Parmi les recommandations, le guide fixe des objectifs à atteindre en termes de débit selon le type de structure de soins concernée, et liste les conditions à réunir pour atteindre ces objectifs.

Le guide précise l’évolution de la couverture des territoires en très haut débit et propose une méthode permettant d’analyser a priori l’éligibilité au très haut débit des différents sites comportant des établissements de santé. Cette méthode permet donc de faire le point sur les rythmes de développement possible de la télémédecine au plan local, et de cibler les efforts à accomplir pour sa généralisation, notamment dans le cadre des schémas d’aménagement numérique des territoires.

Retrouvez le « Guide d’accompagnement sur l’expression des besoins en infrastructures à haut et très haut débit pour le déploiement des projets de télémédecine » en téléchargement sur le site de la DATAR.

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 16:50

http://www.antel.fr/html/accueil.html

 

 

 

 

entete

 

 

La télémédecine, ce n'est pas du e-commerce !
A une période où le milieu industriel de la santé recherche, de façon légitime, une vision sur le marché à long terme des applications du numérique dans le vaste champ de la Santé, et où les professionnels de santé s'engagent dans les nouvelles organisations de soin structurées par la télémédecine, il importe de remettre dans leur contexte légal et réglementaire les concepts de l'e-santé et de la télémédecine. Ce document téléchargeable sur notre site présente une analyse juridique commune à l'ANTEL et au CNOM montrant que l'e-santé peut dans certains domaines relever de la Directive européenne sur le e-commerce, alors que la télémédecine clinique ne peut en relever.
23/11/2013
 
Atelier télémédecine au CHAM 2013
Les présentations de l'atelier télémédecine du CHAM 2013, Convention on Health Analysis and Management, sont disponibles en téléchargement. Le thème de cette édition traitait de « l'innovation en santé : pourquoi toutes ces peurs ? ». Vous pouvez trouver les vidéos en ligne de cette manifestation sur le site du CHAM.
29/10/2013
 
Vidéo - Télémédecine : retour sur les dernières évolutions
Interview de Pierre Simon réalisée à Castres, en juillet dernier à l'Université d'été de la e-santé, sur les dernières évolutions dans le domaine de la télémédecine et les impacts de la télésanté pour les patients mais également pour les professionnels de santé (médecins, kinésithérapeutes, psychologues, pharmaciens...). La vidéo est disponible dans la vidéothèque de notre site.
29/10/2013
 
Controverse : Unité de Dialyse Médicalisée Télésurveillée
Présentation du Dr Simon lors de la session " Controverse : Unité de Dialyse Médicalisée Télésurveillée", du 34ème Symposium organisé sous l'égide de Gambro à Grenoble les jeudi 19 et vendredi 20 septembre 2013 dont le thème traité était l'Apport de l'e-santé et de la télémédecine dans les maladies rénales chroniques.
28/10/2013
 
Développement de la télémédecine en 2013
Un état des lieux du développement de la télémédecine en 2013, fondé sur la littérature médicale internationale (Medline), jusqu'au 1er juillet 2013, est disponible en téléchargément.
22/08/2013
 
Télémédecine : « Il faut aujourd'hui changer d'organisation dans l'offre de soins »
L'entretien du Dr. Pierre Simon, Président de l'ANTEL, réalisé par le cabinet Nextep est disponible sur le site http://www.nextep.fr/
1/08/2013
 
L'exemplaire N° 2 du Vol. 2 est paru
Le deuxième numéro du volume 2 de la la revue Eurtelemed vient de paraître. Cet exemplaire nous présente des articles sur la Téléassistance médical, les risques juridiques, un cas clinique sur la télécardiologie, ... En éditorial, un hommage au Prof Lareng et son discours lors du dernier congrès de l'Antel en novembre 2012 à Bordeaux est disponible dans ce numéro. Découvrez le sommaire ici.
26/07/2013
 


Plaidoyer pour une télémédecine clinique...
L'ANTEL fait part de ses réflexions dans le cadre de deux importants colloques sur la e-santé qui se tiennent simultanément les 4 et 5 juillet2013, l'un à Paris Bercy (Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie), l'autre à Castres-Mazamet (Université d'été de la e-santé). Au cours de ces journées, sera abordé le thème des « projets champions » français de télésurveillance des maladies chroniques qui permettraient aux industriels de la santé d'identifier à court terme un véritable marché de l'e-santé.
3/07/2013
 
Quel service médical rendu aux patients par la "Mobile Health" ?
Article paru dans la Révue Hospitalière de France sur « l'utilisation des communications mobiles émergentes en santé publique ». Cet article procède à un « état de l'art » des pratiques de la médecine qui utilisent les technologies de communication mobiles : téléphones mobiles, tablettes numériques et assistants numériques personnels (personal digital assistant - PDA), etc. désignées par l'expression "Mobile Health".
11/06/2013
 
HIT 2013, les présentations de l'ASIP sont disponibles en ligne
Les supports de présentations de l'ASIP qui ont été diffusés sur le stand lors de l'édition 2013 du Congrès HIT au sein des Salons de la santé et de l'autonomie, sont disponibles en ligne.
8/06/2013
 
Vidéo, entretiens au CETS TV
Entretiens avec le Dr Pierre Simon et avec le Dr Jacques Lucas à regarder sur la Chaîne Europèenne de Télé Santé .
15 mai 2013
 
Contrat doctoral sur la télémédecine
L'Ecole doctorale en sciences de gestion et économie de Montpellier finance un contrat doctoral sur la télémédecine. La date limite de réception des candidatures à l'EDEG est le 28 juin. Les candidats intéressés peuvent consulter le sujet de thèse et la procédure de candidature.
7 mai 2013
 
Communiqué de presse, l'ANTEL réagit
L'ANTEL réagit à la publication du Livre Blanc 2013, « Télémédecine 2020 : modèles économiques pour le télésuivi des maladies chroniques ».
30 avril 2013
 
Vidéo, télésurveillance de l'arythmie cardiaque
Reportage télévisé sur la télécardiologie pour la prévention des AVC, expérience de télésurveillance menée par le Dr Patrick DARY.
26 avril 2013
 
Le site du 6ème congrès européen de l'ANTEL
Le site du 6ème congrès européen de l'ANTEL a ouvert ses portes. La somussion des résumés et les inscription peuvent désormais se réaliser sur ce site.
Vous pouvez lire le mot de notre président aussi sur notre site .
15/04/2013
 
Revue Eurtelemed, Vol. 2, N° 1
 
Vidéo, Télémédecine en territoire isolé
Reportage télévisé sur la télémédecine à Saint-Pierre-et-Miquelon, le cas de la télémédecine en territoire isolé.
2 avril 2013
 
Les présentations du 5ème Congrès Européen de l'ANTEL
Les PRESENTATIONS du congrès sont disponibles sur ce site.

Le 5ème Congrès européen de l'ANTEL s'est déroulé à Bordeaux le 9 novembre à l'occasion des Rencontres e-santé sur le thème Coordination des soins en médecine ambulatoire.

Lors de la clôturé, le Dr Louis LARENG a reçu une médaille pour son oeuvre, vous pouvez regarder les photos de ce moment marquant.
décembre 2012
 
Vidéo - Les enjeux du développement de la télémédecine
Séminaire de recherche sur les évolutions des prises en charge et des modes d'intervention des professionnels de santé : "logiques de gestion, modèle économique et modalité de financement".
février 2013
 
Reportage - La télémédecine est-elle un remède aux déserts médicaux ?
Ce numéro de Décryptage, de la rubrique "Avis d'experts" de Cent pour Cent, le webzine des professionnels de santé, est consacré à la télémédecine.
26 février 2013
 
Voeux 2013
Les voeux 2013 de l'ANTEL.
janvier 2013
 
Vidéo - Entretiens réalisés par le Quotidien du Médecin
La télésurveillance médicale des maladies chroniques par les structures de soins de premier recours, les entretiens réalisés par le Quotidien du Médecin en partenariat avec Sanofi Diabète.
janvier 2013
 
Vidéo - La télémédecine
La télémédecine, c'est la technique qui vient au service du projet de la santé", l'entretien du Dr Simon réalisé lors de 1ères Assises régionales de l'e-santé en Alsace en octobre 2012.
octobre 2012
 
5ème congrès
Les photos du congrès sont disponibles sur la page facebook de l'ANTEL.
novembre 2012
 
Eurtelemed.com
Le nouveau site et la revue de référence sur la télémédecine de l'éditeur Elsevier Masson, partenaire de l'Antel, sont en ligne et accessibles à partir de ce site.
17 juin 2012
 
ANAP - La télémédecine en action, le rapport
 
esante.gouv.fr
A suivre l'actualité sur le site gouvernementale de référence esante.gouv.fr en matière de Telemedecine , DMP, interoperabilite,...
 
 
La Revue de la Fédération Hospitalière de France

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 16:45

Les détenus d'Ensisheim soignés par télémédecine

Alsace | 16 déc. 2013
Le projet pilote de télémédecine en univers carcéral, mené par le groupement de coopération sanitaire (GCS) Alsace e-santé a démarré vendredi 22 novembre 2013 à la Maison centrale d’Ensisheim dans le Haut-Rhin.


En coopération avec des médecins et le service informatique des Hôpitaux civils de Colmar (HCC), une salle de consultation de la prison a été connectée en visiophonie à l’hôpital Pasteur au moyen d’une ligne Internet haut débit.

Dorénavant, l’Unité de Soins (USA, ex-UCSA), c’est-à-dire « l’infirmerie » chargée du suivi médical des détenus sur le site, est reliée aux spécialistes de l’hôpital au moyen d’un dispositif complet de télémédecine.

Ce chariot informatisé équipé de télé-instruments médicaux – stéthoscope, électrocardiographe, dermatoscope, etc. – permet à un médecin de donner une consultation à distance. Une solution pour limiter les déplacements des personnes incarcérées vers Colmar, ainsi que tous les coûts et les contraintes d’organisation associés. Il s’agit également de s’efforcer de respecter l’accès aux soins des détenus, tout en privilégiant la sécurité des populations, des professionnels de santé ainsi que des personnels de l’administration pénitentiaire. Cette expérimentation, financée par l’agence régionale de santé d’Alsace, sera évaluée pendant 18 mois.

Rappelons que la santé des personnes détenues est un des cinq chantiers prioritaires de la
stratégie nationale de déploiement de la télémédecine, pilotée par la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) avec l’appui d’autres partenaires institutionnels, dont l’ASIP Santé. Cette stratégie découle du décret du 19 octobre 2010 qui définit en outre les conditions de mise en œuvre d’un projet télémédecine : authentification des professionnels de santé, recueil du consentement des patients, accès aux données médicales personnelles, etc..

Par ailleurs, l’ASIP Santé s’est vu confier la partie « Système d’information » du
Plan d’actions stratégiques 2010-2014 – Politique de santé pour les personnes placées sous-main de justice officialisée le 28 octobre 2010 (action 10.2). L’objectif est d’améliorer la prise en charge des personnes détenues, le suivi de cette prise en charge et la coordination des équipes de soins.


Photo: Dr Jacques Cogitore, médecin référent de l’USA d’Ensisheim, et Christian Heyberger, administrateur réseaux des HCC, présentent le chariot de télémédecine. © GCS Alsace e-santé


Sources :
GCS Alsace e-santé et ASIP Santé.

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 16:39

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/creuse/2013/12/03/une-experimentation-de-telemedecine-unique-en-limousin-a-lehpad-de-chambon-sur-voueize_1787408.htmlUne expérimentation de télémédecine unique en Limousin à l’Ehpad de Chambon-sur-Voueize

 

Photo Michele Delpy / La Montagne - tous droits reserves

Depuis hier, un chariot de télémédecine permet aux résidents de l’Ehpad de Chambon d’être diagnostiqués à distance. Innovant et unique dans la région.

Depuis hier, une génération qui, lorsqu’elle avait 20 ans, ne pouvait même pas imaginer ce que serait Internet, un ordinateur et la télémédecine… fait face à un système de diagnostic unique en Limousin.

Cette expérimentation est conduite à l’Ehpad Le Chant des rivières de Chambon-sur-Voueize auprès des quelque 80 résidents et brille tout autant par sa simplicité que par sa modernité. Simple, il l’est ce chariot de téléconsultation conçu par la société alsacienne Néolinks : un large écran surplombé d’une webcam et prolongé d’un clavier tactile sans aspérité assurant une désinfection rapide.

Révolutionner pour ne pas bouleverser la vie des patients

Sur ses roulettes, ce chariot baptisé Lim Star peut être amené jusqu’au lit des patients et, grâce à ses équipements – stéthoscope, otoscope, échographe, caméra grossissante pour dermatoscopie et, bientôt, électroencéphalogramme – peut assurer différentes mesures biologiques.

Objectif : transmettre ces données à un médecin, généraliste ou spécialiste, pour l’établissement d’un diagnostic voire guider, ici, les gestes d’un soignant sous la direction d’un spécialiste de l’autre côté de l’écran. Plus inattendu – pour le néophyte –, et c’est d’ailleurs à cela que Lim Star a commencé d’être utilisé depuis hier : l’établissement ou le suivi d’un diagnostic de psychogériatrie. L’entretien entre le résident de Chambon et le psychogériatre du CHS de Saint-Vaury se réalise désormais par écran interposé quand il fallait le déplacement du patient auparavant.

« Près de 68 % de nos résidents souffrent des maladies d’Alzheimer et apparentées, rappelle Madeleine Rouzeau, cadre de santé de l’Ehpad. Leur déplacement hors du cadre rassurant du quotidien qu’elles reconnaissent et souvent problématique, l’entretien à distance (*) permet d’éviter ce bouleversement. »

Révolutionner pour ne pas bouleverser… L’idée à de l’avenir et a été plantée sur un terreau fertile à Chambon, au sein du pays Combraille en Marche qui investit dans la santé depuis une décennie. La télémédecine, Joël Souchal, pharmacien et membre du CRS y songe depuis longtemps. De colloque en congrès, il a fini par croiser des ingénieurs pouvant répondre à ses attentes. Il en a parlé à Gaële Jackson-Pownall, nouvelle directrice de l’Ehpad depuis le 1er janvier 2013. Il lui a aussi glissé que l’interpréfecture Massif central lançait un appel à projets sur les nouvelles technologies.

La vision de l’un et l’effervescence de l’autre

Il n’en fallait pas plus à l’effervescente directrice pour se jeter à corps perdu dans le projet. En quelques mois, elle l’a bâti et déposé séduisant au passage, l’Agence régionale de santé ; mobilisant les généralistes de la ville ; intéressant le CHU de Limoges et l’hôpital de Montluçon ; correspondant aux ambitions du CHS de Saint-Vaury… Rien d’excessif, à peine 50.000 € subventionnés à moitié par les fonds Leader Massif central. Embarqué dans l’aventure, le personnel a été formé à cette nouvelle technologie et les tutelles ont l’œil braqué sur ce “Projet expérimental de plate-forme de téléconsultation à visée gériatrique”. Du CHU, le Dr. Dantoine, gériatre, en fera l’évaluation médicale. De son bureau, Gaële Jackson-Pownall établira la validité médico-économique de l’expérimentation : savoir ce que ça coûte et ce que ça économise en frais médicaux pour l’établissement et les caisses sociales.

Surtout, ce petit chariot est un atout pour répondre au grand défi : la pénurie de médecins. En éliminant le temps de déplacement – du soigné ou du soignant – ce temps médical si rare est intensifié.

L’équipe du Chant des rivières envisage déjà de la téléexpertise dermatologique examinant les escarres et maladies de peaux – pathologies fréquentes parmi ce public – et, pour le traitement des plaies, accompagnant le geste du soignant présent sur les conseils de celui qui est à distance. Un suivi, à distance aussi, du diabète et de l’hypertension ainsi que du poids du patient pour les pathologies cardiaques. Pour tous les cas, un télédiagnostic auprès du spécialiste ad hoc va évaluer la nécessité d’hospitaliser ou non et établira un diagnostic préalable à un transfert aux urgences… Imaginons même un examen choral de plusieurs professionnels de santé autour du cas d’un seul patient, tous à son chevet à travers une téléconférence distribuant les avis éclairés et partageant les données télétransmises…

Bref, un champ des possibles tout irrigué du chant des rivières. 

(*) L’usage de ce chariot de télémédecine se fait avec le consentement éclairé du patient qui peut le refuser avant ou même pendant la consultation.

Eric Donzé

Partager cet article

Published by education-therapeutique.over-blog.net - dans télémédecine
commenter cet article

Recherche

Sur Le Blog, Vous Pouvez Lire:

  • La Télémédecine, une réalité en Aquitaine
    http://www.tsa-esante.fr/article/la-telemedecine-devient-une-realite-en-aquitaine   La Télémédecine, une réalité en Aquitaine Retour sur les présentations de la solution de Télémédecine en Aquitaine. Signé le 17 décembre entre le GCS Télésanté Aquitaine...
  • Maladies cardiaques : la télémédecine démontre son efficacité économique
      Maladies cardiaques : la télémédecine démontre son efficacité économique Par Catherine Ducruet | 17/01 | 06:00 http://www.lesechos.fr/journal20140117/lec2_industrie_et_services/0203245893096-maladies-cardiaques-la-telemedecine-demontre-son-efficacite-economique-643637.php#Xtor=AD-6000...
  • Hygiène hospitalière : nouvelles méthodes d'apprentissage (Plateau TV)
    http://www.tv-esante.com/actualiteacutes.html   Hygiène hospitalière : nouvelles méthodes d'apprentissage (Plateau TV) Dans un contexte de ressources limitées, de nouvelles formes de formation doivent être explorées afin de toucher le plus grand...
  • Académie Nationale de Médecine: recommandations pour l'éducation thérapeutique
    QUOTIDIEN DU MEDECIN http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/sante-publique/une-journee-l-academie-pour-des-propositions Éducation thérapeurique Une journée à l’Académie pour des propositions           Le 15 janvier...
  • Télémédecine en Bretagne
      Des salles de télémédecine ouvertes à tous dans des Ehpad des Côtes-d'Armor http://www.ticsante.com/story.php?story=1681 PARIS, 26 décembre 2013 (TICsanté) – La Mutualité Française Côtes-d'Armor va installer des salles de télémédecine dans cinq...
  • Télésanté 2014
      Accueil Programme Partenariat Presse Services + Accès Inscription   - Rendez-vous les 27 et 28 mars 2014 pour la 14ème édition - Nous vous donnons rendez-vous les jeudi 27 et vendredi 28 mars 2014 près de chez vous, pour TELESANTE 2014 !  ...
  • Besoins en infrastructures haut débit pour la télémédecine
    La DATAR publie un guide sur l’expression des besoins en infrastructures haut débit pour la télémédecine   English version Envoyer par mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LINKED IN Imprimer la page Télémédecine | 06 déc....
  • Association Nationale de Télémédecine
    http://www.antel.fr/html/accueil.html             La télémédecine, ce n'est pas du e-commerce ! A une période où le milieu industriel de la santé recherche, de façon légitime, une vision sur le marché à long terme des applications...
  • Télémédecine en ... prison
    http://esante.gouv.fr/paroles-aux-regions/les-detenus-d-ensisheim-soignes-par-telemedecine Les détenus d'Ensisheim soignés par télémédecine   English version Envoyer par mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LINKED IN Imprimer...
  • Télémédecine en Limousin
    http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/creuse/2013/12/03/une-experimentation-de-telemedecine-unique-en-limousin-a-lehpad-de-chambon-sur-voueize_1787408.htmlUne expérimentation de télémédecine unique en Limousin à l’Ehpad de Chambon-sur-Voueize...
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog