Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par education-therapeutique.over-blog.net

Télémédecine vue par le ministère de la santé en juillet 2015

Télémédecine

23 juillet 2015

http://www.sante.gouv.fr/telemedecine,16580.html

La télémédecine, composante de la télésanté, est une pratique médicale à distance mobilisant des technologies de l’information et de la communication.
Elle ne se substitue pas aux pratiques médicales actuelles mais constitue une réponse aux défis auxquels est confrontée l’offre de soins aujourd’hui.

Déploiement de la télémédecine : tout se joue maintenant

La télémédecine est une pratique médicale à distance mobilisant des technologies de l’information et de la communication (TIC) (article 78 de la loi « Hôpital, patients, santé, territoires » (HSPT), du 21 juillet 2009).

La télémédecine ne se substitue pas aux pratiques médicales actuelles mais constitue une réponse aux défis auxquels est confrontée l’offre de soins aujourd’hui : inégalités d’accès aux soins, démographie médicale, décloisonnement du système, contraintes économiques.

La télémédecine : qu’est ce que c’est ?

La télémédecine est l’une des composantes de la « télésanté ». Les applications de la télésanté sont cependant plus larges que celles de la télémédecine. Il s’agit par exemple de l’ensemble des sites et portails, en tout ou partie liés à la santé, que l’on trouve sur Internet. Ces sites, bien connus des patients et des professionnels de santé, proposent des prestations nombreuses : conseils, recommandations, articles, forums, bulletins d’information voire, pour certains d’entre eux, des dossiers médicaux en ligne. Voir l’article L.6316-1 du Code de la santé publique

La télémédecine est une pratique médicale qui met en rapport entre eux, par la voie des nouvelles technologies :

  • soit le patient et un ou plusieurs professionnels de santé, parmi lesquels un professionnel médical,
  • soit plusieurs professionnels de santé, parmi lesquels au moins un professionnel médical.

Elle permet :

  • d’établir un diagnostic
  • d’assurer, pour un patient à risque, un suivi dans le cadre de la prévention ou un suivi post thérapeutique
  • de requérir un avis spécialisé
  • de préparer une décision thérapeutique
  • de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes
  • d’effectuer une surveillance de l’état des patients.

Le décret d’application de la loi HPST, publié en octobre 2010, est venu renforcer l’assise juridique de la télémédecine, en précisant les conditions de sa mise en œuvre et son organisation. Celles-ci sont désormais inscrites au sein des articles R.6316-1 à R.6316-9 du code de la santé publique.

Les vidéos

Le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes en lien avec le collectif interassociatif sur la santé (CISS), a réalisé 4 vidéos, une vidéo générale et 3 vidéos zooms démontrant la valeur ajoutée du recours à la télémédecine :

  • « Télé AVC Artois-Hainaut » du centre hospitalier de Lens
  • « Le suivi clinique à domicile (SCAD) de patients insuffisants cardiaques » du centre hospitalier universitaire de Caen
  • « La prise en charge de patients détenus au sein d’une Unité Sanitaire » des ’hôpitaux de Lannemezan.

Par le biais de ces 3 situations, les bénéfices de la télémédecine sont immédiatement compréhensibles : égal accès aux soins et amélioration des délais de prise en charge, maintien de la qualité du diagnostic par un partage des informations rapide et performant entre professionnels de santé, limitation des complications liées à une prise en charge trop tardive – en particulier pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC) –.

La vidéo générale

Commenter cet article