Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par education-therapeutique.over-blog.net

La méthode du patient traceur bouleverse l'évaluation des parcours de santé

 

 

http://www.hopital.fr/Hopitaux/Actualites/Actualites-medicales/La-methode-du-patient-traceur-bouleverse-l-evaluation-des-parcours-de-sante 


Hospimedia] - Comment évaluer efficacement la prise en charge d’un patient dans un établissement ? En d’autres termes, comment mesurer la réalité de l’activité de ces structures ? La Haute Autorité de Santé (HAS) propose la méthode du patient traceur. Une innovation présentée dans le cadre des ateliers de prospective des 3es Universités d’été de la performance en santé organisées par l’Anap à Nantes.

La culture de l’évaluation touche tous les compartiments des établissements hospitaliers et médico-sociaux. Différentes méthodes sont proposées pour produire des indicateurs permettant à ces structures de s’engager dans un programme d’amélioration continu de la qualité et la sécurité des soins. Dans cette logique, la méthode du patient traceur a été lancée. Il s’agit d’une nouvelle approche de visite de certification V2014. Selon la HAS, "elle consiste, à partir d’un séjour d’un patient hospitalisé, à évaluer les processus de soins, les organisations, et les systèmes qui s’y rattachent".Comment y procéder ? Les différentes étapes du parcours du patient sur un territoire sont passées au crible. L’accueil à travers différents paramètres (qualité, information, bientraitance, confidentialité et délai) ; l’hospitalisation via les mêmes paramètres auxquels il faut ajouter l’intimité du patient et le délai de prise en charge ; la sortie au travers des informations prodiguées, l’anticipation, etc.

Parcours et prise en charge

Comme méthode de visite, la démarche du patient traceur recentre la certification sur le parcours et la prise en charge du patient ; sous la forme d’outils d’amélioration de la qualité des soins, elle permet d’analyser la totalité du parcours, les interfaces entre les secteurs et la collaboration interdisciplinaire et interprofessionnelle. Une de ses particularités ici est qu’elle prend en compte les avis des patients et leur vécu. A l’arrivée, elle doit renforcer l’esprit et la démarche d’équipe ainsi que la mise en œuvre d’un projet associé.

Comment l’appliquer sur le terrain afin de s’approprier, évaluer et améliorer un parcours de santé ? Un processus simple est proposé avec pour phase initiale l’information des professionnels de santé ; ce groupe de travail procède au choix d’un thème et d’un référentiel de parcours correspondant. Dans la foulée, les patients traceurs sont sélectionnés. Leurs parcours peuvent alors être reconstitués sur la base de leurs dossiers et des entretiens. Les informations recueillies sont mises en commun et font l’objet d’une analyse, dans le cadre d’une réunion de trois heures en moyenne avec les professionnels de santé puis tous les professionnels concernés. Orchestrée de préférence par un animateur externe cette séance a pour vocation d’identifier les problèmes relevés. Le fruit de ce travail est proposé sous forme d’une synthèse communiquée à la gouvernance. Elle sert de base de travail pour une amélioration/évaluation des processus. Durée totale de cet exercice estimée à 14 heures.

A l’arrivée, les bénéfices de la méthode du patient traceur sont multiples : elle participe au développement professionnel continu (DPC) des professionnels de santé, permet l’appropriation collective des parcours, réunit dans un territoire tous les professionnels de santé ainsi que les acteurs sociaux. En outre et surtout, comme l’Ehpadomètre, l’expérience du patient y est prise en compte. Enfin sa réussite nécessite le respect de plusieurs conditions parmi lesquelles une volonté d’amélioration à l’échelle du territoire intégrant les professionnels des établissements de santé, sans oublier une sélection appropriée du patient traceur.

Enfin, cette méthode d’évaluation se veut plus simple que celle de la démarche V2010. Elle est davantage proche de la réalité des pratiques et valorise le travail des équipes. Plus pédagogique, elle est plus compréhensive par les personnels. A l’automne 2013, la HAS prévoit de mettre en ligne un guide patient traceur en version pilote. S’en suivra une expérimentation en région avec les structures régionales d’évaluation au premier semestre 2014.

Logo HOSPIMEDIA

Article d'Emmanuel Mayega publié le 03/09/2013 sur www.hospimedia.fr 


Commenter cet article