Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par education-therapeutique.over-blog.net

La recherche d'informations (sur Internet ou ailleurs...)

http://www.medicalinfo.ch/content/view/17/27/lang,FR_fr/

Version imprimable Suggérer par mail

Les besoins en information des médecins

Le médecin est un gros consommateur d'informations. Il utiliserait deux millions d'informations pour gérer les problèmes de ses malades et passerait un tiers de sa vie professionnelle à les recueillir et à les traiter [1].

Les besoins en information des médecins peuvent être classés en trois catégories [2].

  1. Ceux que le médecin peut satisfaire sans avoir recours à un tiers ou à un document, c'est-à-dire ceux pour lesquels il connaît la réponse.
  2. Ceux pour lesquels il doit faire appel à un collègue, un document, une banque de données.
  3. Ceux dont il n'a pas conscience: questions non formulées, besoins non exprimés.

Les médecins se posent en moyenne 3.2 questions pour chaque 10 patients [3] mais ne cherchent cependant la réponse qu'à une minorité de leurs questions (35 %) [4,5]. Ils passent moins de 2 minutes par question.

 

Accéder à la connaissance médicale

Lorsqu'il cherche la réponse à une question qu'il se pose face à un patient, le médecin risque d'être confronté à cinquante neufs obstacles différents, dont six ont été jugés particulièrement importants [6]:

  • Le durée excessive des recherches.
  • La difficulté du médecin à modifier sa question originale, question souvent vague et ouverte à interprétation.
  • La difficulté à choisir une stratégie de recherche optimale.
  • La défaillance d'une ressource qui paraissait à priori adéquate.
  • L'incertitude quant à savoir à quel moment une recherche peut être arrêtée, quand les informations essentielles ont été retrouvés.
  • La difficulté à synthétiser en une connaissance unique les différentes ressources (basés sur l'évidence) retrouvées.

Pour le médecin qui soigne un patient, la première étape consiste à reconnaître une lacune dans ses connaissances.

Conscient de cette lacune, il peut soit décider de faire de son mieux avec ses propres connaissances, soit décider d'élargir ses compétences en recherchant l'information dont il a besoin pour soigner son patient.

Lorsqu'il décide de chercher l'information, la deuxième étape consiste pour le médecin à formuler sa question avec précision. Le médecin a souvent des difficultés à modifier sa question originale, souvent vague et ouverte à interprétation.

La troisième étape est celle de la recherche de l'information. Le médecin risque d' être confronté à 59 obstacles différents, dont les plus importants sont le temps excessif nécessité par la plupart des recherches, la défaillance des ressources à sa disposition et l'absence de synthèse d'information de qualité en une information unique facilement utilisable. Un des principaux obstacles rencontrés par le médecin sera de choisir la stratégie de recherche optimale, notamment celle qui lui permettra de retrouver rapidement une information de qualité.

La quatrième étape consiste pour le médecin à formuler sa réponse à partir des informations retrouvées.

La cinquième et dernière étape, à appliquer cette nouvelle connaissance à son patient. Les médecins décident souvent de ne pas rechercher l'information manquante car ils doutent de l'existence de la réponse dans les ressources à leurs dispositions. Ils savent que le temps de recherche risque d'être excessif, que les ressources à leurs dispositions risque d'être défaillantes et que même si l'information existe, elle risque de ne pas l'être sous une forme synthétisée, facilement utilisable

L'accès aux informations " manquantes " pourrait malheureusement modifier une partie des décisions: " lors d'une demi-journée normale de consultation, quatre décisions auraient pu être différentes si l'information requise par le médecin avait été disponible au moment du face à face avec le malade " [4].

Même si l'utilité de l'Internet n'a pas encore été formellement démontrée, la déficience des sources d'information traditionnelle, la richesse de l'Internet actuel et les potentialités de l'Internet médical futur doivent inciter les professionnels de la santé à découvrir et à utiliser cette nouvelle source d'information.

 

 


 

  1. Smith R. What clinical information do doctors need ? BMJ 1996;313:1062-8 (accès gratuit )
  2. Osheroff JA, Forsythe DE, Buchanan BG, et al. Physicians' information needs: Analysis of questions posed during clinical teaching: Ann Intern Med 1991;114:576-81 (PubMed )
  3. Ely JW, Osheroff JA, Ebell MH, Bergus GR, Levy BT, Chambliss ML, Evans ER. Analysis of questions asked by family doctors regarding patient care; BMJ 1999;319:358-61 (accès gratuit )
  4. Covell D, Uman G, Mannig P. Information needs in office practice. Are they being met ? Ann Intern Med 1985;103:596-9 (PubMed )
  5. Gorman P, Helfand M. Information seeking in primary care: How physicians choose which clinical questions to leave unanswered ? Medical Decision Making 1995;15:113-9 (PubMed )
  6. Ely JW, Osheroff JA, Ebell MH, Chambliss ML, Vinson DC, Stevermer JJ, Pifer EA. Obstacles to answering doctors' questions about patient care with evidence: qualitative study. BMJ 2002; 324: 710 (accès gratuit )

 

 

 

Commenter cet article