Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par education-therapeutique.over-blog.net

Plusieurs éclatantes démonstrations ressortent de l'étude américaine "Mi-FREE" (The Post-Myocardial Infarction Free Rx Event and Economic Evaluation Trial) présentée lors du congrès annuel de cardiologie américain. 

Une des faiblesses du système de santé américain vient des dépenses engagées par les patients. Un grand nombre ne suit pas les recommandations pour des raisons économiques.

L'étude a été réalisée par une grosse assurance de santé privée AETNA

Recrutement initial de 5855 patients venant de présenter un infarctus.

3010 patients: couverture habituelle des frais médicaux -partielle aux USA

2485 patients: prise en charge financière de tous les médicaments recommandés (statines, bêtabloqueurs, IEC, inhibiteur de l'angiotensine)

Les patients étaient contactés par téléphone puis par mail pour rappel de l'importance des prises médicamenteuses

L'étude s'est faite sur une durée de une année

Les critères de jugement se répartissaient entre

- critère d'évaluation primaire: survenue d'un premier évènement vasculaire majeur ou la nécessité d'une revascularisation.

- critères secondaires: 

  - adhérence au traitement: considérée comme totale si + de 80% sur l'ensemble des médicaments. Ce qui laisse tout de même une erreur ou un oubli d'une prise sur 5. .

- taux global d'accidents vasculaires majeurs ou de revascularisation,

- premier accident majeur,

- dépenses de santé  totales engagées (pharmacie, consultations médicales, hospitalisations).

RESULTATS DE L'ETUDE

- Sur les critères primaires: PAS  de différence significative 

couverture totale 17,6 pour 100 personnes/an

couverture partielle 18,8 pour 100 personnes/an

- sur les critères secondaires

mieux chez les patients avec prise en charge totale : taux global d'accidents vasculaires majeurs ou de revascularisations plus faible (21,5 vs 23,3, p=0,003) , idem pour le taux de premier accident majeur (11,0 vs 12,8, p=0,03).

la vraie constation (consternation ??) de cette étude est le chiffre de l'adhérence au traitement

Certes, incontestablement, la prise en charge financière du traitement augmente l'observance de 4 à 6%

Mais les chiffres sont une vraie gifle à la médecine

35.9% des patients qui payent leur traitement ont une observance satisfaisante

et seulement 49% des patients pris en charge financièrement observent correctement les prises

La vraie bonne surprise est que le coût global du traitement sur la période considérée est plus faible chez les patients dont le traitement est financé, du fait de la réduction des complications et donc des frais que celles ci auraient occasionné. (66008 $ vs 71178 $ en moyenne)

AU TOTAL

La prise en charge financière des traitements n'augmente pas les dépenses de santé, et elle améliore l'observance.

 

MAIS

Mais la réflexion des médecins doit se porter sur le fait que moins de la moitié des traitements sont pris correctement, y compris lorsqu'ils sont gratuits

 

Mon avis est  que l'observance thérapeutique n'est pas seulement le problème des médecins... C'est urgent que les patients eux-mêmes entament des réflexions sur ce thème, dans les associations et les forums. Il n'est pas possible de revendiquer la santé, la prévention et la guérison des maladies, si on n'accepte pas de prendre correctement les traitements ayant pour but d'améliorer ou de préserver la santé.

 

http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMsa1107913


Commenter cet article