Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par education-therapeutique.over-blog.net

Le tableau ci dessous et le texte sont copiés dans la passionnante thèse d'une pharmacienne :

THESE
Présentée devant l’Université JOSEPH FOURIER – GRENOBLE 1 EDISCE – Ingénierie pour la Santé la Cognition et l’Environnement -
Pour l’obtention du DIPLOME DE DOCTORAT

Discipline : Modèles, méthodes et algorithmes en biologie, santé et environnement (MBS)
Présentée et soutenue publiquement Le 27 Octobre 2009
Par  Magalie BAUDRANT-BOGA
Penser autrement le comportement d’adhésion du patient au traitement médicamenteux :
modélisation d’une intervention éducative ciblant le patient et ses médicaments
dans le but de développer des compétences mobilisables au quotidien
- Application aux patients diabétiques de type 2 -

http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/48/87/30/PDF/These_M_Baudrant_Boga.pdf

L’observance médicamenteuse peut se définir, de façon « opérationnelle », comme le rapport entre le nombre de prises de médicaments effectives sur une période donnée et le nombre total de prises de médicaments prescrites sur cette même période. Dans ce cas, un patient sera considéré comme observant sur le plan de la prise médicamenteuse lorsqu’il prendra plus de 75 à 80% des médicaments prescrits 2 (à l’exception des médicaments antirétroviraux du VIH qui nécessitent une observance supérieure à 95%3).

Cependant, l’ensemble des études évaluant l’observance médicamenteuse montre un taux moyen de 50% (Tableau 1), c’est-à-dire qu’un patient sur deux prend ses médicaments selon les recommandations médicales4-10 . Dans les maladies chroniques, plus de la moitié des patients auront arrêté leur traitement dans la première année

 

Tableau 1 : Exemples de taux d’observance médicamenteuse

selon le type de pathologie

Type de pathologie                                                          Taux d’observance médicamenteuse (%)

Transplantation cardiaque                                             75- 80% à 1 an

Transplantation rénale                                                   48% à 1 an concernant les Immunosuppresseurs (diminution à 9          mois)

Maladies cardiovasculaires                                          54% à 1 an (concernant 4 médicaments : aspirine, béta-bloquant, IEC et statine)

Diabète                                                                              31-87% (études rétrospectives) / 53-98% (études prospectives)

                                                                                           28% des patients utilisent moins d’insuline que les doses prescrites

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin   

                                                                                             (Maladie de Crohn, Rectocolite Hémorragique) 60-70%

Troubles Psychiatriques                                                50 % à 1 an, 25 % à 2 ans

                                                                                            à 18 mois, 74 % des patients inclus ont cessé leur médicament antipsychotique

Asthme Adulte :                                                                30 et 40% / 11% utilisent de façon adéquate les inhalateurs

                                                                                            Peut atteindre 2% chez les enfants et 5% chez les adultes à 1 an

Maladies rhumatologiques                                          55-71%

                                                                                          1/3 des patients «adaptent» leurs prises de médicaments (dont 61% de modifications intentionnelles)

                                                                                         48-88% (traitement hormonal substitutif, prévention de l’ostéoporose)

                                                                                         50% des patients continuent à prendre leur traitement hormonal substitutif sur plus de 1 an

Epilepsie                                                                        72%

                                                                                        15% des patients disent avoir manqué 1 prise moins d’1x/ mois,

                                                                                        9% pas plus d’1x/mois et 4% disent n’avoir pas pris comme prescrit                                                                                                   leurs médicaments au moins 1x/semaine

Hypertension                                                              40%-72%

                                                                                     50% des patients prenant un antihypertenseur auront arrêté de le prendre dans un délai de 1 an

VIH                                                                               54,8% - 87,5%

Cancers Taux variables selon le type de cancer (Chimiothérapies orales) :

                                                                                     Hémopathies malignes : 17%

                                                                                     Cancer du sein : 53-98%

Insuffisance rénale chronique                               80% (Hémodialyse)

                                                                                      65% (Dialyse péritonéale)

                                                                                     30- 60% (chez les enfants et adolescents en insuffisance rénale terminale)

Commenter cet article